Le doublage...

Une voix neuve pour le cinéma...

Beaucoup considère comme étrange le fait qu’en Italie toute la production cinématographique étrangère soit doublée de la langue originale en italien. En effet, cette habitude a en fait limité l’apprentissage des  langues de la part des italiens.

Mais d’où vient cet usage de la langue réenregistrée en studio ?

Peut-être que tout le monde ne sait pas qu’en Italie existe une grande école d’art cinématographique représentant ce que l’on appelle le néoréalisme, et qui met en lumière de grands maîtres tels que Roberto Rossellini (Roma città aperta, Paisà) et Vittorio De Sica (Sciuscià, Ladri di biciclette, la ciociara).

Lorsque ces metteurs en scène ont réalisé leurs films, la scénographie n’était pas écrite en entier, mais se travaillait sur la base d’un « canevas » qui était enrichi au fur et à mesure des prises. Les acteurs eux-mêmes n’était pas professionnels, mais étaient repérés dans la rue ; souvent certains d’entre eux ne savaient pas s’exprimer dans un italien « correct » mais utilisaient le dialecte parlé dans leur région.

Pour faire en sorte que le film puisse être compris et apprécié dans tout le pays, les metteurs en scène substituaient en studio aux voix de leurs acteurs « populaires », celles d’autres acteurs, avec un physique moins caractéristique, mais avec une bonne prononciation de la langue italienne.

Un chose similaire se passe aujourd’hui avec les films étrangers : quand une bande son doit être doublée, on choisi un groupe d’acteurs de doublage qui sont appréciés pour leur timbre de voix et pour leur diction, plus que pour leur aspect physique.

Les dialogues sont traduits et adaptés à notre langue, le film est découpé en séquences qui sont ensuite réassemblées. Le professionalisme et la qualité des techniques employées fait du doublage italien l'un des meilleurs au monde, permettant aux spectateurs de suivre le film sans avoir besoin de lire les sous-titres. Mais ce travail est durement attaqué par différentes critiques qui considèrent comme un véritable dommage de perdre l’originalité de la voix de l’acteur.

Pour d’autres, en revanche, les voix italiennes des doubleurs sont plus agréables que les voix originales.

Les cas d’acteurs étrangers célèbres connaissant et appréciant leur « voix italienne » ne sont nombreux, par exemple, Woody Allen, Robert De Niro, Al Pacino, Dustin Hoffman, Silvester Stallone.

Source

www.untuffonellazzurro.com
www.panozzoeditore.com

© 2018 by Passione-Italiana

Instrumental Terra Incognita - Zucchero
00:00 / 00:00
  • Facebook