Festa dei Ceri

Gubbio (Ombrie)

La Festa dei Ceri (Fête des cierges) ou Corsa dei Ceri (Course des cierges), est une fête religieuse (devenue folklorique) de Gubbio en Ombrie dans la province de Pérouse (Italie).

La tradition veut que ce soit une fête dédiée à Sant'Ubaldo Baldassini, citoyen, évêque et patron de Gubbio qui mourut en l’an 1160.

Cette fête serait la commémoration d’un don de cire que les corporations médiévales de la ville offraient au saint patron.

Une autre source évoque une origine de fête païenne pré-chrétienne, fête en honneur de la déesse Cerere, liée au réveil du printemps.

La tenue du "ceraiolo" est composée d’une paire de pantalons blancs en toile de coton, d’une chemise de couleur selon le cierge transporté : couleur jaune pour S. Ubaldo, bleu azur pour S. Giorgio et noire pour S. Antoine, d’une bande rouge liée à la taille façon ceinture et d’un mouchoir rouge posé sur les épaules, pointe vers l’avant. Les capodieci sont trois, un pour chaque cierge. Ils effectuent la levée, c'est-à-dire qu’ils inaugurent la course et sont responsables du bon déroulement de la course et de leur cierge.

Avec le nom capodieci on désigne aussi les ceraioli qui guident le cierge pendant la course en se positionnant entre les barres arrière et surveillent le passage entre les différentes "mute" de ceraioli (équipes composées de 8 personnes) ; il y a aussi les capocinque, qui à partir de la partie postérieure du brancard, aident le capodieci à tenir en ligne la course du cierge, et à négocier les virages (ils sont aussi appelés sterzaroli (vireurs)). Les ceraioli porteurs appelés punte se trouvent aux quatre extrémités du brancard et les ceppi en nombre identique sont situés plus à l’intérieur.

Selon la tradition, les ceraioli sont choisis parmi les adultes de sexe masculin auprès des familles habitant Gubbio. Les femmes ont été autorisées à transporter les cierges seulement en de rares occasions (pendant les guerres par exemple).

Dans les semaines qui succèdent au 15 mai, deux autres courses sont organisées afin de faire participer ceux qui ne rentrent pas dans la première catégorie : celle de la course des Ceri Mezzani (cierges moyens) et des Ceri Piccoli (petits cierges). Dans ces cas, les porteurs sont choisis parmi les adolescents et les enfants et les machines sont remplacées par des copies réduites et plus légères.

Le symbole des trois cierges stylisé est reproduit sur l’étendard et le drapeau officiel de la région Ombrie.

Le prologue se déroule le premier dimanche du mois de mai, quand les cierges sont portés en position horizontale en bas de la ville dans la Basilique de S. Ubaldo où ils sont conservés durant toute l’année.

En cette occasion les cierges portent à cavalcioni (à cheval) beaucoup d’enfants qui sont ainsi « initiés » au contact des cierges. Les cierges sont trois appareillages en bois d’un poids unitaire d’environ 300 kg couronnés chacun de la statue de son saint respectif et emmanchés verticalement sur autant de brancards ayant la forme de H et permettant ainsi le transport à épaule. Le poids des trois cierges diffère : S. Ubaldo est le plus léger, S. Giorgio et S. Antonio accusent 10 kg de plus. Mais le poids n’est pas le seul critère de difficulté lors de la course. La hauteur, la vitesse, la difficulté du parcours, et le passage au vol entre les ceraioli (porteurs de cierges) en course sont autant d’éléments qui rendent la course extrêmement ardue. Les saints sont : Sant'Ubaldo Baldassini (patron de Gubbio), San Giorgio et sant'Antonio abbate. On appelle ceraioli les porteurs de cierges et chacun est rattaché à un seul des cierges.

Ce rattachement est le fruit d’un choix personnel ou déterminé par des traditions familiales. Selon la tradition, les corporations des maçons et des sculpteurs seraient liées au cierge de S. Ubaldo ; les commerçants à celui de S. Giorgio et les agriculteurs, les propriétaires terriens et les étudiants à S. Antonio.

© 2018 by Passione-Italiana

Instrumental Terra Incognita - Zucchero
00:00 / 00:00
  • Facebook