Scoppio del Carro

Florence (Toscana)

Le jour de Pâques, à Florence, signifie Scoppio del Carro, l'Explosion du char. Il s'agit d'une légende ancienne qui remonterait aux croisades, à la première exactement, quand, en 1099, pendant le siège de  Jérusalem, le florentin Pazzino de Pazzi aurait été le premier à escalader les remparts de la ville sainte, pour hisser son drapeau blanc et rouge. Comme prix pour son courage, Godefroye de Bouillon lui donna trois morceaux du Saint-Sépulcre

À son retour à Florence, les pierres furent d'abord gardées au palais Pazzi et ensuite transférées dans l'église Santi Apostoli, où elles se trouvent à présent. À partir de ce moment, dans la ville, le jour de Pâques, on prit l'habitude d'allumer le feu béni on frottant les pierres sacrées. Le feu était attisé dans la cathédrale et les jeunes de la ville y allaient, avec une petite torche, pour ramener le feu purificateur et la lumière, symbolisant la résurrection du Christ, dans leurs maisons. 

Cette cérémonie devint plus élaborée aux cours des années et la famille Pazzi eut le privilège de son organisation. À la suite de la Conjuration des Pazzi (où Julien des Médicis fut tué et Laurent le Magnifique blessé) en 1478, la famille florentine perdit ses prérogatives et privilèges, et l'organisation de l'événement pascal subit une interruption pendant quelques années.

Probablement, déjà depuis la fin du XIVe siècle, on transportait le feu sur un chariot et on faisait des feux d'artifice.

Aujourd'hui la cérémonie se déroule le matin de Pâques. Vers 10 heures, dans l'église Santi Apostoli, on allume une chandelle en utilisant les pierres du Saint-Sépulcre; d'ici un cortège entreprend son parcours en direction du Duomo et, en même temps, le char est traîné par des bœufs blancs, en partant du Piazzale del Prato pour arriver à la Cathédrale. Une fois arrivé sur le parvis, un fil de fer  relie le char à une colonne, placée au milieu du chœur de l'église. Une colombe pyromane, la colombina, part de la colonne, suit le trajet du fil de fer pour mettre au feu le char, en déclenchant ainsi les feux d'artifice.

Les florentins sont très attachés à cette tradition et pour les visiteurs il s'agit d'une occasion à saisir pour connaître vraiment la ville.

giovanni brusca.jpg

© 2018 by Passione-Italiana

Instrumental Terra Incognita - Zucchero
00:00 / 00:00
  • Facebook