Cento giorni a Palermo

...retrace l'histoire vraie des cent derniers jours du général des carabiniers Carlo Alberto dalla Chiesa, préfet de Palerme et plus haute autorité pour lutter contre la mafia, qui fut assassiné à la mitraillette avec sa femme et son garde du corps par un escadron de mafieux le 3 septembre 1982.

Ce film magnifique et violent repose entièrement sur les épaules de l'impeccable Lino Ventura, parfait dans le rôle du général, homme intègre et courageux croyant aux institutions de son pays et prêt à tout pour faire tomber la Mafia et ses activités criminelles, tout en restant dans le cadre de la loi. On ne peut pas rester insensible au combat de cet homme courageux devant faire face à une organisation surpuissante contrôlant les pans les plus importants de l'économie et ayant des appuis dans les banques les plus prestigieuses qui n'hésite pas à éliminer purement et simplement ceux qui se mettent en travers de sa route.

Le film se veut également un appel à la responsabilité civique de chacun quand un pays traverse une crise. Ainsi, Dalla Chiesa n'hésite pas à aller à la rencontre des citoyens non pas pour se rendre populaire mais pour unifier les gens contre un mal profond.

De plus, le fait qu'il soit nommé par un gouvernement dont il ne partage pas forcément les convictions est un symbole fort : il ne fait pas de politique, il agit pour assurer la sécurité de son pays et défendre des institutions dans lesquelles il croit contre un danger qui menace l'ensemble de la société.

Cent jours à Palerme est un film engagé et fort au suspense efficace porté par un acteur magnifique et talentueux qui nous a malheureusement quittés trop tôt.

Le synopsis

Palerme, fin des années 70. Les différents représentants des institutions (commissaire de police, juge, préfet, député) sont victimes de meurtres sommaires et sanglants par la Mafia. Le gouvernement communiste décide de nommer comme préfet à Palerme le général Carlo Dalla Chiesa, qui a réussi à mettre fin aux activités terroristes des Brigades Rouges, dans le but d'anéantir la Mafia. Il mène alors une lutte sans merci contre la Mafia en dépit des réticences de Rome et du danger qu'il encourt.

Les anecdotes

Quand le film est tourné, Tommaso Buscetta menacé de mort par Toto Riina est entrain de révéler les secret de la mafia dans le cadre juridique du "repenti" (ce qui nous ammène vers un autre film sorti en Novembre 2019 "Il traditore", le Traître).

Cela oblige les scénaristes à ne pas pouvoir donner le point de vue mafieux de la nomination du général Dalla Chiesa et des cent jours de guerre qu'il va leur mener.

Le film pour le spectateur étranger à la politique transalpine est un peu trop sec et ne montre pas suffisamment la collusion entre la Démocratie Chrétienne, qui détient les rênes du pouvoir depuis la fin de la seconde guerre mondiale, et la mafia.
Il se rapproche donc plus d'un manifeste journalistique et fondamentalement anti-mafia que du film de divertissement.

C'est aussi un constat accablant envers l'Etat italien qui envoie au casse-pipe un homme quasiment seul face à une organisation tentaculaire aux ramifications internationales aux puissances financière et politique inouïes.

Le film rend hommage au général Dalla Chiesa qui s'aperçoit que le combat est inégal mais se battra contre la pieuvre jusqu'au soir du 3 septembre 1982 où le couple est abattu dans son véhicule.

Si on se limite au message de Ferrara, rien ne pourra alors empêcher la tragédie de se perpétuer, encore et encore. Le cinéaste ne se fait pas d’illusion, mais il dénonce. Pas de noms, mais la convergence de la lâcheté des têtes pensantes de la Démocratie Chrétienne et de la brutalité atroce des méthodes de la mafia. Paradoxalement, l’avenir contredira le message de Ferrara : le système politique vermoulu s’effondrera quelques années plus tard, entraînant avec lui les hommes corrompus de la DC ; les juges Falcone et Borsalino, massacrés en 1992 par la mafia en pleine opération "Mani Pulite" opérations Mains Propres, seront les dernières victimes du système Riina.

© 2018 by Passione-Italiana

Instrumental Terra Incognita - Zucchero
00:00 / 00:00
  • Facebook