10 Choses à savoir...

La légende la Mamma se meurt...

Parfois retranscrite « mama » en français, la « mamma » italienne est une figure emblématique de la vie familiale Italienne. Il s’agit d’une vision de la femme comme symbolisant avant tout une mère de famille.
 Cette conception solidement ancrée dans la culture italienne se veut particulièrement respectueuse de la femme puisque cette dernière est perçue avant toute chose, comme une source de vie et le pivot même de la société.
 Ce régime social presque matriarcal ne délaisse pourtant pas l’homme, qui demeure toujours une figure-clé de la famille. Seulement, la mère de famille est en quelque sorte l’édifice moral et affectif autour duquel gravitent les enfants du foyer.

Elle est en ce sens le modèle à suivre tant pour les garçons que pour les filles. Pour ces dernières, la mère italienne sera ainsi un exemple de conduite, un modèle de comportement. Pour les garçons, leur mère sera le reflet de ce à quoi devront s’apparenter leurs futures épouses.

Mais cette figure mythologique, envahissante, qui appelle plusieurs fois par jour et impose le repas familial dominicale serait en voie de disparition.

En revanche, la famille italienne est toujours aussi soudée et les membres « della Famiglia » sont très « connectés » entre eux.

Bienvenue dans le 21e siècle…

Les glaces italiennes, une saveur exquise...

Discutez avec un Italien et tout de suite, il vous parle de Marco Polo ramenant la fameuse recette de son périple en Chine avec retour par la route de la soie… En fait, c’est un peu plus compliqué que cela, évidemment.

De fait, les Chinois sont bien à l’origine du sorbet (glace sans crème) et de la sorbetière il y a plus de 2000 ans : ils mélangeaient des jus de fruits dans des récipients qu’ils refroidissaient en laissant couler sur les parois extérieures un mélange de neige et de salpêtre : le passage en sorbetière permet d’obtenir une glace plus onctueuse qu’en la laissant simplement refroidir. 

En fait, les italiens n’ont pas attendu le célèbre marchand de Venise du XIIIe siècle pour manger des glaces.

 Pendant qu’il regardait Rome disparaître dans les flammes du grand incendie de l’an 64, Néron dégustait déjà des sorbets à base de fruits écrasés dans du miel et mélangés à de la neige qu’il se faisait livrer depuis les Alpes, emballés dans de la paille ou des fourrures.

Les glaces italiennes, qui n’ont rien à voir avec les glaces soft, sont délicieuses (parole d’italien). Leur texture est fondante, légèrement sucrée au goût inégalé. Manger un « cornetto » avec la glace et se promener en centre-ville est un moment incontournable de la vie italienne. A tester ! 

Des pâtes "al dente" et entières...

En permanence et sur toutes les tables, les pâtes sont l’emblème de la gastronomie italienne ! Ne l'oublions jamais !
En Italie, les habitudes alimentaires sont différentes des nôtres. On mange les pâtes en "primo piatto" qui signifie littéralement « le premier plat », avant une viande ou un poisson qui sont eux accompagnés le plus souvent de légumes.

Les pâtes font partie du patrimoine culturel du pays : il existe des centaines de recettes et de façons de cuisiner les pâtes selon les régions.

Mais attention !! La cuisson des pâtes est tout un art en Italie ! Vous le savez certainement, elles se consomment Al Dente.

Par ailleurs, les spaghettis ne doivent jamais être coupés encore moins devant des italiens, surtout dans la région de Naples!

Les sauces...

La carbonara se fait avec un oeuf, du guanciale et du pecorino, jamais avec de la crème fraîche...

Par ailleurs la sauce bolognaise n’existe pas !

Elle s’appelle « pasta al ragù » !

La sauce est sacrée en Italie. Il faut la détendre avec de l’eau de cuisson, mais ce n’est pas tout !
L’erreur la plus répandue chez les Français consiste à remplir un plat de service de pâtes égouttées, puis à verser la sauce chauffée par dessus.

Devant un tel sacrilège, des italiens pourraient quitter votre table…De l’autre côté des Alpes, les pâtes doivent être versées dans la sauce et non le contraire. C’est ce que l’on appelle la technique de la spadellata (de padella qui signifie poêle) : la sauce mijote dans la poêle, on verse les pâtes par-dessus, on, mélange et on fait revenir à feu vif pendant une trentaine de secondes. Les pâtes s’imprègnent ainsi des saveurs de la sauce, cela permet aussi d’avoir des pâtes chaudes à servir !

Un septième art de qualité...

Nos amis transalpins ne regardent pas que la série Gomorra (série télévisée italienne se passant à Naples) ou des films traitant de la mafia. 

Le septième art italien est très actif et régulièrement primé sur la scène internationale. Comme la Grande Bellezza, film primé en 2014 aux Oscars pour le meilleur film en langue étrangère. 

.

De la mode oui, mais un style casual également...

La mode Italienne n’est plus à démontrer…

En Italie, les hommes et les femmes ne sont pas tous habillés en haute couture mais ils donnent beaucoup d’importance à leur façon de s’habiller.

Le style casual n’est jamais une tenue sportwear ! Les italiens aiment rester élégants et soignés même s’ils s’habillent avec un jean et un tee-shirt.

.

La pizza est une institution en Italie...

La sortie à la pizzeria le samedi soir entre amis est un grand classique mais les italiens la mangent volontiers à toute heure.

De nombreuses pizzerie « al taglio » vendent en effet la pizza à la part, permettant ainsi de caler une petite faim pendant la journée.

.

Les italiens n'ont pas tous le type latino...

Contrairement aux idées reçues, les transalpins ne sont pas tous bruns avec des yeux noirs. On retrouve également, suite à la domination normande, beaucoup de blonds, et même des roux à Naples!

.

Une conduite italienne...

En Italie, sur la route il vaut mieux être vigilant et anticiper pour dix… En effet le code de la route n'est pas prioritaire surtout dans le sud du pays. Et de leur propre aveu c'est même tout à fait théorique :)
Il y a dans l’ADN de tout conducteur italien des gênes de Ferrari ou de Maserati. Attendez-vous donc à une conduite sportive, vive mais pas forcément dangereuse. 

Tout pilote transalpin a du Nuvolari dans les veines. Mais il est aussi attentif et donc les accidents ne sont pas si fréquents. À Naples il existe des feux rouges avec arrêt et d’autres non, considérés par l’ensemble des automobilistes locaux comme superflus.

Comment savoir ? Faire comme celui qui vous précède.

Et... l'italien reste Italien...

Enfin, tous les italiens ne s’appellent pas Giuseppe et ne roulent pas en Vespa !

L’Italien cultivé parle volontiers le français. Les autres ne parlent qu’italien.

Ils sont au moins aussi nuls en anglais que nous. Et comme tout le monde parle avec les mains, cela facilite les échanges.

Ils concluent leurs appels téléphoniques par « Ciacia-ciaciaoooo  ».

.

© 2018 by Passione-Italiana

Instrumental Terra Incognita - Zucchero
00:00 / 00:00
  • Facebook